Il était une fois Cunelières...

Avis aux visiteurs du blog.

N'hésitez pas à commenter les articles, les photos des albums, à me contacter si vous voulez que je parle de telle ou telle chose sur Cunelières. Ou me conseiller pour améliorer, si je le peux, ce blog. Je fais ce blog pas uniquement pour moi, mais pour tous ceux qui s'intéressent à Cunelières. Un peu d'échanges avec ceux qui le visitent m'encouragera à continuer, sinon je ne sais pas combien de temps je tiendrai à parler tout seul 😀. Pensez à revenir souvent ou à vous abonner via le flux rss suivant : http://cunelieres.canalblog.com/rss.xml . Si ce blog vous plait pensez à en parler autour de vous. Pour l'instant peu de personnes le connaissent, j'espère que le bouche à oreilles finira par le faire connaitre de tous, ou au moins une bonne partie de Cunelières.

Pour ceux qui seraient intéressés à mieux faire connaître le village de Cunelières. Ce sera avec plaisir que je posterai sur ce blog des témoignages, photos, cartes postales, extraits de journaux ou d'ouvrages, vidéos et autres ressources que vous voudrez bien me faire parvenir. N'hésitez pas à me contacter.

Merci d'avance pour votre participation.

Posté par Philippe1785 à 13:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


26 septembre 2018

Les descendants français de Jean Claude CATTÉ.

Afin de savoir si Francis Cattie pourra rencontrer des cousins français lors de sa venue en France l'année prochaine, il est impératif de savoir si un des autres enfants de Jean Claude Catté, le père d'Eugène, a eu une descendance. Sachant qu'un, voire deux, de ses frères (Prosper et Louis) sont partis également aux USA. A noter que je n'ai trouvé aucune trace d'eux, pour l'instant, aux USA, pas plus d'ailleurs que le premier Catté parti, c'est à dire Pierre Louis. Que sont ils devenus ?

Commençons par rechercher les enfants de Jean Claude Catté. En observant le recensement de Cunelières de 1836, année du décès de Jean Claude,

Recensement cunelieres famille CATTE Jean Claude 1836

on dénombre 5 enfants :

- Joseph, Eugène, Jacques Gustin, Prosper et Pierre Louis.

Dans le recensement de 1841,

Recensement cunelieres famille FAVEZ Catherine veuve CATTE Jean Claude 1841

on ne retrouve bien entendu pas Jean Claude décédé en 1836, mais pas non plus son fils Joseph, que je suppose mort entre 1836 et 1841. Malheureusement je n'ai ni retrouvé son décès sur Cunelières, ni sa naissance vers 1827.

Ensuite, on ne retrouve plus Catherine Favez, veuve de Jean Claude Catté, et ses fils sur Cunelières, mais sur Grandvillars. Notamment sur le recensement de 1846.

Recensement CATTE Catherine 1846 Grandvillars

Également sur celui de 1851, que je vous ai déjà présenté dans un précédent article.

Recensement Grandvillars 1851 Famille Eugene CATTE

Notez une incongruité, celle de la présence d'une Victoire Catté qu'on pourrait croire fille de Jean Claude Catté, sauf qu'on est en 1951 soit 15 ans après la mort de Jean Claude, alors que Victoire n'a que 9 ans !!!
Elle est aussi présente dans le recensement de 1856.

Recensement Grandvillars 1856 Famille Catherine FAVEY veuve CATTE

où on la présente bien comme la fille de Catherine Favez. Elle a 14 ans en 1856, elle est donc née vers 1842, malgré tout on ne la retrouve pas dans le recensement de 1851 ! Si c'est la fille naturelle de Catherine Favez elle devrait porter le nom Favez et non Catté, et si c'est sa fille légitime, elle devrait porter le nom de son père et non Catté. Sauf si par hasard elle avait eu cette enfant avec un Catté, sauf que je ne retrouve aucune naissance d'une Victoire Catté. Et de toute façon si Catherine avait été marié avec un Catté, on l'aurait trouvé recensée avec son mari et non seule en tant que veuve Catté.
Dernière hypothèse, ce n'est pas sa fille, mais une nièce qu'elle élève. il faudrait retrouver un éventuel mariage de Victoire pour en avoir le coeur net. Pour l'instant cela restera un mystère.

Revenons donc à nos moutons. On constate qu'entre le recensement de 1851 et 1856, on perd Prosper, Eugène et Gustin.
On sait que Prosper et Eugène, sont soient partis, soient en route pour les USA. Où est Gustin ? Pas loin, puisse qu'on le retrouve aussi sur le recensement de 1856.

Recensement Grandvillars 1856 Famille Gustin CATTE

Il s'est marié avec Françoise (et non Catherine) Mercier. Le mariage a eu lieu le 7 août 1855 à Grandvillars. On tient donc à priori le seul enfant de Jean Claude qui a pu donner une descendance française. Vérifions si son mariage a été fécond en cherchant le recensement suivant, celui de 1861.

Recensement Grandvillars CATTE Gustin 1861a

Recensement Grandvillars CATTE Gustin 1861b

Oui, les 2 époux ont bien donné naissance à 2 premiers enfants, Louis et Marie Catherine. D'après le recensement de 1866, un troisième enfants est né en la personne de Victoire.

Recensement Grandvillars CATTE Gustin 1866

A noter, que sans savoir pourquoi, la graphie du nom Catté est passé d'un é à un ez. Poussons jusqu'au prochain recensement de 1872 pour voir si l'on trouve d'autres enfants.

Recensement Grandvillars CATTE Gustin 1872

Gagné, avec 2 autres filles, Catherine et Julie. Poursuivons avec le recensement de 1876 pour voir si il n'y a pas un dernier enfant tardif.

Recensement Grandvillars CATTE Gustin 1876

Non, cette fois ci c'est terminé. Je peux donc récapituler après recherches des actes de naissances, Gustin Catté et  Françoise Mercier ont eu 5 enfants :

- Louis né le 20 décembre 1858 à Grandvillars.
- Marie Catherine née le 11 février 1861 à Grandvillars.
- Victoire Marie née le 10 janvier 1863 à Grandvillars.
- Catherine née le 08 novembre 1866 à Grandvillars.
- Julie née le 05 février 1869 à Grandvillars.

Avant de poursuivre, je viens par hasard d'élucider le mystère de Victoire Catté. En effet, en cherchant la famille de Gustin Catté dans le recensement de 1876 à Grandvillars, je suis tombé sur une famille Charpiat dont la mère s'appelle Victoire FAVEZ, et qui est née à Cunelières. Cela ne pouvait être une coïncidence, je vérifie donc dans les archives de Cunelières et je trouve la naissance de Victoire Favez le 12 mars 1842, fille de Catherine Favez, sans père déclaré. Elle est donc bien la fille naturelle de Catherine, mais a été recensée sous le nom de Catté. Ccertainement pour dissimuler la vérité. On comprend mieux dés lors pourquoi Catherine a quitté Cunelières pour Grandvillars. Par contre je n'explique pas l'absence de Victoire sur le recensement de 1851 à Grandvillars.

Si l'on veut s'en tenir aux descendants porteurs du nom Catté, seulle la descendance de Louis pourra nous le permettre. Nous continuerons donc nos recherches suivant cette voie, dans la suite de cette article, que je posterai dans quelques jours.

Posté par Philippe1785 à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2018

Descendance de Jules (Julius) CATTÉ (CATTIE) à Philadephie

Comme promis à la fin de l'article : Eugène CATTÉ à Langdon au Kansas , je vous parle de la descendance de Jules Catté ou plus exactement de Julius Cattie. En effet, Jules n'a pas que modifié son prénom, mais à également changé la graphie du nom Catté, qui devient Cattie. Pourquoi ? J'avais émis l'hypothèse de la prononciation américaine de Catte en "Catti" phonétiquement, elle semble juste d'après une source dont je parlerai dans un prochain article. Mais julius est parti faire souche à Philadelphie en Pennsylvanie, loin du Kansas . Peut on envisager que la prononciation de son nom différait la bas et qu'il l'ait modifié pour qu'on le prononce correctement ? Ou plus simplement que ce sont les organismes officiels qui l'ont orthographié de cette manière d'après la prononciation ? Le mystère reste entier.

Après recherches sur le site findagrave et ancestry.com , on peut donner une généalogie descendante de Julius Cattie. Il est possible qu'il y ait quelques erreurs du au fait que les données proviennent non d'archives officielles, mais de particuliers. J'ai notamment croisé 2 enfants morts en bas âge qui se sont mariés ! Je corrigerai à l'occasion si je trouve les bonnes dates de naissance et de décès des individus concernés.
A noter que Julius s'est marié une seconde fois avec Cheylene Berry dont il a eu 4 enfants.

Voici l'arbre généalogique de descendance de Julius Cattie.

Tableau de descendance Jules CATTE

A partir de la, je ne sais pas à quelle branche de cet arbre se raccroche notre amie américain, à lui de nous le dire, peut-être à celle de Gerard Francis Cattie à cause du prénom Francis en commun. Mais rien n'est moins sur.

Posté par Philippe1785 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2018

Eugène CATTÉ à Langdon au Kansas.

J'ai découvert il y a quelques jours l'ouvrage intitulé "History of Reno County, Kansas; its people, industries and institutions" publié en 1917. On y découvre page 370 un petit historique sur Joseph Catté et son père Eugène Catté, que je vous reproduit ci-dessous :

JOSEPH CATTE.

Joseph Catte. a well-known and substantial farmer of Langdon township, this county, owner of two hundred and forty acres in section 17, of that township, has been a resident of Reno county since he was ten years old and has therefore been a witness of all the wonderful development that has marked this region within the past generation. He was born in the city of Brooklyn, New York, October 29, 1868, son of Eugene and Generanse (Abryj Catte. natives of France, both born in Alsace, the former on May 10, 1828, and the latter, May 16, 1828, for years well-known residents of Reno county. Eugene Catte came to the United States in 1858 and was engaged in the business of gold retining at Brooklyn until the spring of 1878, when he came to Kansas, arriving in Reno county on March 17, of that year. He bought the northeast quarter of section 20, in Langdon township, and entered a timber claim on the south half of the south half of section 17, in the same township, and on the former tract established his home. While developing his farm he acted for some time, in pioneer days, as a freighter on the old Sunset trail, hauling grain from Hutchinson to Sun Citv and Lake City, on Medicine River, and bringing back firewood, for which service he was paid one dollar and fifty cents a load, boarding himself. As his farming operations progressed, however, he prospered and became a substantial farmer. He spent the rest of his life on the Langdon township farm, his death occurring on October 10. 1898. Some time after his death his widow returned to her former home in Brooklyn and there she died on May 29. 1905. She was a Catholic and her children were reared in that faith. There were five of these children, those besides the subject of this sketch being as follow : Louisa, who married T. J. Brady, a patrolman in New York City ; Jules, now deceased, who was a tinner and galvanizer at Philadelphia; Louis, a farmer of Langdon township, this county, and Eugene, also a resident of Langdon township. Joseph Catte was ten years old when he came to Reno county with his parents in 1878 and his schooling, which had been begun in Brooklyn, was resumed in the district schools of Langdon township. Lie grew up on the home farm ruid became an excellent farmer, in due time buying a farm of his own in the neighborhood of the home place, the same being the timber claim which his father had entered years before. He also inherited from S.D. Wyman the south half of the west half of the northwest quarter of that same section antl now owns a well-kept farm of two hundred and forty acres there, being very comfortably circumstanced. Mr. Catte is a Republican and has taken an acive interest in local civic affairs, having served as clerk of the school board oi his home township since 1906. On December 25, 1894, Joseph Catte was united in marriage in Langdon township to Melissa Applegate, who was born in Nodaway county, Missouri, October 22, 1876. daughter of Jackson and Elizabeth (Fee) Applegate, both natives of Indiana, the former born in Hamilton county, that State. November 20, 1831, and the latter, in Clinton county, September 3, 1844.
Jackson Applegate came to Kansas from Missouri in December, 1886, and settled in langdon township, this county. He bought a quarter of a section of land there and established his home, spending the rest of his life on that farm, his death occurring on January 9, 1910. His widow is now living in the town of Langdon. They were the parents of six children, those besides Mrs. Catte being as follow : Randolph, a retired farmer, now living in Hutchinson ; Samuel, a farmer, of Plevna township, this county; John, a farmer, of Langdon township; Edward, of Texas, and William, a railroad man, of Hutchinson. To Joseph and Melissa (Applegate) Catte three children have been born, namely: Joseph Perry, born on October 2, 1895, who, on June 15, 1915, was appointed a cadet to the West Point Military Academy, on recommendation of Congressman George Neely; Hazel, February 16, 1897, and Velma, April 4, 1899.

On y apprend qu'Eugène Catté est arrrivé en 1858 aux USA. Ce qui me parait tardif puisse qu'on ne trouve plus trace de lui et sa famille à partir de 1853 dans le Territoire de Belfort. Maintenant il est possible qu'il se trouvait dans un autre département au moment de leur départ pour les USA, ce qui expliquerait qu'on ne trouve pas trace de l'émission de leurs passeports dans le département du Haut-Rhin. Par contre c'est étonnant qu'entre 1853 et 1858, Eugène n'est pas eu d'enfant en France. Retrouver la naissance de leurs enfants aux USA nous aiderait à confirmer ou non la date d'arrivée en 1858.

Il a tout d'abord résidé à New-York dans le quartier de Brooklyn où il travaillait dans le commerce de raffinage de l'or, puis est parti aux printemps 1878 à Langdon au Kansas où il a acheté un terrain pour y construire une ferme. Il a fait également du commerce de bois de chauffage. Il est resté toute sa vie à Landgon où il est mort le 10 octobre 1898. Sa femme est repartie vivre à Brooklin après la mort d'Eugène où elle est morte le 29 mai 1905. 

Eugène a eu 5 enfants : Joseph dont on parle dans cet ouvrage, Louisa, qui a épousé T. J. Brady, un patrouilleur à New-York; Jules, qui était tanneur et galvaniseur à Philadelphie; Louis, un fermier du canton de Langdon, et Eugene, également résident du canton de Langdon.

A noter que Langdon semblait être un coin perdu à l'époque, et même si en 1920 il y avait 204 habitants, il n'y en a plus que 42 à l'heure actuelle. Beaucoup moins qu'à Cunelières. Et combien en 1878 à l'arrivée d'Eugène ?

J'ai retrouvé la tombe d'Eugène Catté, elle se trouve au cimetière d'Arlington dans le comté de Reno, le même comté dont dépend Langdon.

Tombe Eugene Catte

La tombe de Louis, fils d'Eugène se trouve également à Arligton.

Au Maple Hill cemetery, cimetière de Landgon on découvre d'autres tombes Catté dont voici la liste :

Catte, Eugene, b. Nov 20 1866, d. Oct 6 1934, daddy, GAR
Catte, Harold, b. Jan 14 1895, d. May 14 1935, GAR, A.E.F. Oct 2 1917 80th Div, June 18 1919 317th Div.
Catte, Joseph, b. 1868, d. 1942, same stone with Lizzie
Catte, Jules, b. Dec 30 1888, d. Feb 1 1949
Catte, Kate, b. May 17 1869, d. Aug 3 1954, mother
Catte, Lizzie, b. 1876, d. 1967, same stone with Joseph
Miner, Genereuse Catte, b. Nov 6 1892, d. Feb 18 1978, metal marker - Ladies Auxiliary VF
Trego, Velma C. ( Catte ), b. Apr 4 1899, d. Oct 6 1986, same stone with Claude E.
Wright, Hazel Catte, b. 1897, d. 1995, same stone with Estel Hobart Wright

Source : http://www.interment.net/data/us/ks/reno/maple_hill/index.htm

Joseph et Eugene, 2 des fils d'Eugène sont donc enterrés à Langdon, mais pas leur père. Le cimetière de Landgon n'existait peut-être pas encore quand Eugène est mort.

Grâce au site https://www.findagrave.com on peut voir les photos des tombes et reconstituer les liens entre les Catté :

Jules, Genereuse et Harold sont les enfants d'Eugène Junior et de Kate (Kate Roath). Hazel et Velma sont les filles de Joseph et de Lizzie (Mary Elizabeth “Lizzie”Applegate)

On retrouve également une Mildred Eugenia Catte fille de Eugène Junior au cimetière de Rose Hill à Grundy Center dans l'Iowa et un Joseph Perry Junior, fils de Joseph (Perry) Catte au Arlington National Cemetery à Arlington en Virginie.

Pour finir une Victoire Catte est inhumée dans un cimetière de Brooklyn à New-York, née en 1859 et décédée le 16 juin 1860. Il est presque certain que c'est le 5 ème enfant de Eugène Catté et Généreuse Abry. D'autant plus que la soeur de Généreuse portait le même prénom.

Avec toutes ces données, on peut établir un début d'arbre généalogique de descendance de Eugène Catté.

 

Tableau de descendance Eugène CATTE

 

Pour mieux voir l'arbre généalogique, cliquez sur l'image et faite "enregistrer sous". Une fois téléchargé vous pourrez ouvrir l'image et zoomer au besoin.

Une prochaine fois je ferrai plus spécifiquement l'abre généalogique de descendance de Jules (Julius) Catté et Alice Connors, qui semblent être les ancêtres de Francis Cattie, l'américain en recherche de ses racines.

Pour revenir sur le début de mon article. Je doutais de la date de 1858 pour l'arrivée des Catté aux USA. Je doute d'autant plus maintenant que je me rappelle que Jules, un des fils d'Eugène, est né en 1857 à New-York ! Autre remarque, étrangement je ne trouve pas ces Catté dans le recensement de 1860 aux USA. N'était il pas complet où leur nom a été mal orthographié et c'est pour cela que je ne les trouve pas ?


Posté par Philippe1785 à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2018

Eugène CATTÉ, de Cunelières à New-York.

Après avoir parlé de la plupart des CATTÉ partis aux USA , parlons du dernier, celui qui nous intérèsse le plus, c'est à dire Eugène Catté. On ne sait pas quand il est parti aux USA, mais on connait déjà son frère Prosper et Louis.
C'est maintenant qu'intervient l'aide précieuse des descendants américains d'Eugène, en la personne de Francis CATTIE, qui nous donne ces informations sur Eugène :

"Je m'appelle Francis Cattie. Notre famille est originaire de Cunelières, Territoire de Belfort et notre nom de famille était Catte.
Mon arrière-arrière-arrière-père (Eugene Catte) est né à Cunelières, Territoire de Belfort le 10 mai 1928 et a émigré aux États-Unis. Il était marié à Generuse Abry de Joncherey.
Le père de Eugène s'appelait Jean-Claude Catte, né le 17 octobre, décédé en octobre 1836.
Le fils d'Eugène (Julius) a changé le nom de famille à Cattie (nous ne savons pas vraiment pourquoi) dans les années 1890."

Nous apprennons donc qu'Eugène Catté était marié avec Généreuse Abry. Ayant retrouvé Généreuse dans le recensement de 1851 à Grandvillars, je recherche donc l'éventuel mariage d'Eugène et Généreuse dans les archives d'état civil de Grandvillars.

Recensement Grandvillars 1851 Famille ABRY Généreuse

Gagné ! , le mariage a eu lieu le 22 mai 1853 à Grandvillars. Sachant que Eugène est parti avec sa femme aux USA et que l'on ne les retrouve pas sur le recensement de 1856 à Grandvillars, on peut supposer qu'ils sont partis aux USA entre 1853 et 1856.

Maintenant, intéressons nous à l'ascendance de Eugène Catté. Je vous passe les détails de la recherche, et vous donne un début d'arbre d'ascendance, qui n'est pas exhaustif.

Ascendance Eugene CATTE

Je vous donne également l'arbre de descendance du plus ancien Catté de la lignée, Jean Michel Catté, ce qui vous permettra de constater que, comme je vous l'avais dit dans le précédent article, Pierre Louis Catté et Eugène Catté sont bien cousins.

Descendance Jean Michel CATTE

Après l'ascendance de Eugène Catté, continuons sur sa descendance. Comme il n'est plus possible de trouver quelque chose dans les archives françaises vu qu'Eugène est maintenant aux USA, il faut partir à la pêche dans les archives américaines en accès libre sur internet. En cherchant un peu, on trouve sur cette page : https://www.myheritage.fr/names/joseph_catte , des informations partielles mais intéressantes sur la descendance d'Eugène.
Si on récapitule les informations  :

Eugène Catté aurait eu 5 enfants dont Joseph né en 1868, et Julius dont nous a parlé le descendants américain qui a pris contact avec moi.

Joseph s'est marié vers 1895 avec Lizzie Applegate dans le Kansas, ils ont eu 3 enfants dont Perry J .

Julius est né en novembre 1857 à Brooklin, New-York, il s'est marié à Alice Connors et aurait eu 7 enfants dont Joseph, Nicholas J et Eugène. Ce Joseph né en 1881 à New-York s'est marié en Pennsylvanie en 1915 avec Catherine M. Cush. Ils auraient eu 8 enfants dont Joseph P. et Rosemary A.
Nicholas Julius né le 25 octobre 1885, à Brooklyn, New York, s'est marié à Mary A Minton et aurait eu 5 enfants dont Nicholas J .

A noter que l'orthographe CATTÉ  a subit une modification, au moins sur la branche Julius, en se transformant en CATTIE. Sachant qu'il n'y a pas d'accent en anglais et que le E terminal de CATTE se prononçait certainement I, possible que la graphie du nom s'est modifié en incorporant un I en plus, mais était ce bien nécessaire ?

Les recherches continues sur l'histoire d'Eugène Catté, j'y reviendrai certainement dans un prochain article.

En attendant, si vous avez des ancêtres Catté en commun avec Eugène, que vous êtes descendants ou que vous connaissez des descendants de Catté Eugène, voire de Catté de Cunelières non forcément en lien avec Eugène, merci de me contacter. Francis Cattie qui devrait faire le voyage des USA jusqu'à Cunelières l'année prochaine aimerait bien rencontrer des cousins lors de son séjour en France. Merci d'avance pour lui.

 

Source des recensements et actes d'état civil : Archives du Territoire de Belfort.

Posté par Philippe1785 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 septembre 2018

Des CATTÉ de Cunelières partis pour les USA

On sait depuis la sortie en 1995 de l'ouvrage de Monsieur Herquel sur l'histoire de Cunelières que des habitants de la commune sont partis pour les USA puisse qu'on peut lire en page 41 :

"Sont partis aussi aux États-Unis dans les années 1853, 1854 et 1866 :


Catté Pierre Louis- cultivateur à Cunelières- 49 ans en 1853 -part avec sa femme et 4 enfants pour New-York
- date du passeport : 16-4-1853


Catté Prosper - 23 ans - né à Cunelières - domicilié à Grandvillars - ouvrier de fabrique part pour New-York
- date du passeport : 25-04-1854


Catté Louis - né à Cunelières - 30 ans - ouvrier de fabrique à Beaucourt part pour New-York
- date du passeport : 4-5-1866 pour rejoindre des parents


Catté Eugène né en 1828 à Cunelières- décédé à Arlington- Kansas dont les enfants iront à Brooklyn (NY) Philadelphie (Pennsylvanie) et au Kansas."

Avant l'avènement de l'internet il était quasiment impossible d'espèrer retrouver des descendants des habitants de Cunelières partis pour les USA. Internet aidant, J'avais essayé il y a quelques années d'effectué des recherches, mais je n'avais rien trouvé de probant.

Puis en 2017, j'ai reçu un premier message via ce blog de descendants américains de Eugène Catté, puis un second très récemment. Ils voulaient avoir plus d'informations sur les Catté de Cunelières ainsi que de savoir si il existait des descendants de cette famille encore présente à Cunelières. Il compte venir nous visiter en début d'année prochaine.
Finalement il semble plus simple pour les descendants étrangers d'habitants de Cunelières de nous retrouver que l'inverse !
Je reviendrai dans un prochain article sur Eugène Catté et ses descendants aux USA. Pour l'instant je voudrais établir les éventuels liens de parenté des différents Catté partis pour les USA.

Pour commencer, je m'intérèsse à Catté Pierre Louis partis en 1853 avec femme et enfants.
En recherchant dans le recensement de 1851 pour Cunelières, je retrouve la famille de Catté Pierre Louis :

Recensement famille CATTE Pierre Louis Cunelieres 1851

Pierre Louis à 47 ans, ce qui correspond bien à un âge de 49 ans en 1853 lors de l'obtention de son passeport pour les USA. On retrouve sa femme et ses 4 enfants :

CHOFFAT Marguerite, femme CATTÉ 48 ans
CATTÉ Louis 16 ans
CATTÉ Jacques 14 ans
CATTÉ Joseph 10 ans
CATTÉ Sophie 18 ans

Maintenant essayons de remonter un peu la généalogie de Catté Pierre louis pour voir si nous ne retrouvons pas d'ancêtres déjà étudiés lors de l'écriture de l'article : CATTÉ Versus CATTÉ

Pierre Louis à 49 ans en 1953, il est donc né vers 1804. Dans les registres de Cunelières ont retrouve  2 naissances de Pierre Louis, une fin 1803, l'autre début 1804. Pour trancher il faut retrouver l'acte de mariage de Catté Pierre louis avec Choffat Marguerite. Ce qui est fait, l'acte est retrouvé sur Foussemagne à la date du 11 janvier 1831. Le père de Pierre Louis est un Jean Claude. Après vérification, cela correspond à l'acte de naissance du 16 février 1804 (26 pluviose an XII).
Catté Pierre Louis est le fils de Catté Jean Claude et Girard Françoise.
Grâce au site Lisa90.org, je remonte pas trop difficilement les actes paroissiaux et je trouve les mariages du père et du grand père de Pierre Louis sur la paroisse de Fontaine :

Archives Départementales du Territoire de Belfort 047 E-dépôt GG 1-5
EC ancien : Fontaine

Mariage du 25.7.1786

Individus relevés :
    •    Jean Claude CATTEY (Epoux)
résidence : Cunelières
    •    (feu) Jean Pierre CATTEY (Père époux)
résidence : Cunelières
    •    Agnès JACQUEMOUX (Mère époux)
    •    Françoise GIRARD (Epouse)
résidence : Fontaine
    •    (feu) Georges GIRARD (Père épouse)
résidence : Fontaine
    •    Marie Anne ERARD (Mère épouse)

Mariage du 20.5.1749

Individus relevés :
    •    Jean Pierre CATÉ (age : 24) (Epoux)
résidence : Cunelières
    •    (feu) Denis CATÉ (Père époux)
résidence : Cunelières
    •    Marie DODIN (Mère époux)
    •    Agnès JACQUEMOUX (age : 18) (Epouse)
résidence : Fontaine
    •    Jean JACQUEMOUX (Père épouse)
résidence : Fontaine
    •    Françoise BOURQUARDÉ (Mère épouse)

Ensuite pas besoin de chercher plus car j'ai déjà le reste de l'ascendance. Je l'avais récupéré suite à une recherche sur Jean Georges Catté qui était passé par l'hôtel des invalides. Il faudra d'ailleurs que je complète l'article un de ces jours.
Je peux même vous dire, avant même d'écrire l'article sur Eugène Catté, que Pierre Louis est cousin avec Eugène. Au 8 ème degré sauf erreur.

 

Passons maintenant à Prosper Catté qui a 23 ans en 1854, donc qui est né vers 1831. Le seul Prosper que je retrouve né à Cunelières vers 1831 est Prosper Jules Jean-Claude Catté né le 12 juillet 1832, fils de Jean Claude Catté et Catherine Favez. On le retrouve sur le recensement de 1851 de Grandvillars avec sa mère et son frère Eugène. Le fameux Eugène Catté également parti aux USA à une date inconnue.

Recensement Grandvillars 1851 Famille Eugene CATTE

 

Pour finir, occupons nous de Louis Catté. Il a 30 ans en 1866, il est donc né vers 1836. Sur les actes d'état civil de Cunelières, on trouve une naissance d'un Claude Louis Célestin le 11 juin 1835, pas de Louis en 1836 et 1837. Si on remonte en 1834, on a un Louis Joseph né le 17 juin 1834 et un Pierre Louis né le 1er juin 1834.
Cela ne peut pas être Claude Louis Célestin car je retrouve son mariage avec Victorine Girol le 4 septembre 1865, il n'est donc pas parti. A moins qu'il est changé d'avis. il reste donc Louis Joseph et Pierre louis. Louis Joseph est le fils de Pierre Louis Catté et Marguerite Choffat, le Pierre Louis qui est déjà parti en 1853 avec toute sa famille y compris Joseph. Cela ne peut donc être lui. Reste l'autre Pierre Louis qui est le fils de Jean Claude Catté et Catherine Favez, il est donc le frère de Prosper parti en 1853 et celui d'Eugène, parti on ne sait quand. Ce qui correspondrait bien avec le but de son départ "pour rejoindre des parents ". J'aurais aimé retrouver la trace de Pierre Louis dans le recensement de 1861 à Beaucourt pour confirmer mon hypothèse, malheureusement je n'ai rien trouvé. Par contre je retrouve bien Louis avec sa mère dans le recensement de 1856 à Grandvillars. On y retrouve d'ailleurs plus, ni Prosper, ni Eugène.

Recensement Grandvillars 1856 Famille Catherine FAVEY veuve CATTE

 

Nous avons donc bien retrouvé l'origine familiale des Catté partis aux USA, dont les 3 derniers : Prosper, Louis et Eugène sont, sauf erreur, frères, et partis à des dates différentes. Je parlerai donc dans un prochain article du cas particulier d'Eugène.

Source des recensements : Archives du Territoire de Belfort.

Posté par Philippe1785 à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 août 2018

Amélioration du cadre de vie de Cunelières.

Lors du passage du jury du concours départemental des villes et villages fleuris, la municipalité de Cunelières a pu présenter les différents aménagements paysagers mis en oeuvre dans la commune pour améliorer le cadre de vie de ses habitants. Article de l'Est Républicain du 1er août 2018.

Fleurissement 2018 01-08-2018

Posté par Philippe1785 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 août 2018

Un coiffeur qui décoiffe à Cunelières !

Martial Hartmann, notre coiffeur de Cunelières, nous fait découvrir sa drôle de machine sortie tout droit de son imagination. Librement inspirée des hot rod américains. Article de l'Est Républicain du 20 juillet 2018.

Hot Rod Martial 20-07-2018

Posté par Philippe1785 à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 février 2018

Ils nous ont quittés.

Je comble ici un oubli en rendant un dernier hommage aux habitants de Cunelières, dont certains y résidaient depuis plus de 40 ans, décédés en 2016, 2017 et 2018.

Par ordre de dates :

André CHASSARD décédé le 10 novembre 2016 à l'âge de 68 ans.

Yvonne BESOZZI née GEMMI décédée en mars 2017 à près de 94 ans.

Daniel LORAIN décédé le 8 juillet 2017 à l'âge de 72 ans

Renée HENIGUE née CANAL décédée le 14 janvier 2018 à lâge de 56 ans.

Yvonne STUTZ née FRICKERT décédée en janvier 2018 à l'âge de 81 ans.

Guy FREUNDT décédée en février 2018 à lâge de 72 ans.

Mes plus sincères condoléances à l'ensemble des familles concernées.

 

Posté par Philippe1785 à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2018

La doyenne de Cunelières.

Lors du repas des anciens de fin d'année 2017 était présente la doyenne de Cunelières, Simone Chassignet 94 ans entouré notamment de ses petits enfants de la famille Viennot que j'ai plaisir à revoir avec quelques dizaines d'années en plus.

Article de l'Est républicain du 06 décembre 2017.

Doyenne Cunelieres 06-12-2017

Posté par Philippe1785 à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]